Voyage & Tourisme

Restauration d’une voiture de collection : les 5 erreurs à éviter !

À l’image de l’art, la passion pour les voitures de collection peut parfois engendrer des comportements immodérés, car ce marché ne répond pas forcément aux objectifs précis des collectionneurs. Ainsi, des connaissances approfondies en techniques de restauration de voitures sont nécessaires pour éviter d’être la cible de profiteurs. Mais si vous envisagez d’effectuer vous-même la restauration de votre voiture de collection, découvrez les 5 erreurs à ne pas faire.

Ne pas évaluer ses compétences

Évaluer vos moyens financiers et vos compétences sont indispensables avant de vous lancer dans l’acquisition d’une voiture de collection. Sa restauration étant une longue et onéreuse opération, le site Voiture de Collection vous éclaire sur les paramètres à considérer afin de mener votre projet à terme. Ainsi, faire un bilan de vos compétences et de votre seuil d’incompétence s’impose pour connaître si vous avez le savoir-faire, le budget et la détermination nécessaires pour toutes les démarches techniques, administratives et commerciales ou si vous devez faire appel à un professionnel.

Sous-estimer les besoins en outillage et en espace

D’autre part, avant d’effectuer vous-même certains travaux, il est important d’évaluer vos ressources par rapport aux besoins réels en matière d’outillage et d’espace pour réaliser les travaux. En effet, il vous faut un espace assez vaste, à l’abri, et l’outillage spécifique pour démonter certains éléments. Faute d’équipements spéciaux, vous serez alors obligé de les confier à un artisan local.

Négliger l’impact du délai de la restauration sur votre entourage

Si restaurer une voiture est votre passion, vous ne subirez aucun stress malgré le temps que vous devez y consacrer. Effectivement, entre les tours de main et l’impression de réinventer les techniques, vous y passerez de longs moments. Toutefois, si vous devez passer tous vos temps libres pour effectuer les travaux de restauration de votre voiture de collection, vos proches pourraient en souffrir. Il vous appartient alors de trouver la solution adaptée.

Accepter un chantier en désordre

La restauration d’un véhicule est déjà un travail de longue haleine, manquer d’organisation vous obligera à passer un surcroît de temps pour chercher une pièce ou pour vous apercevoir qu’il vous manque une pièce essentielle. Il est ainsi indispensable d’organiser les travaux selon leur ordre d’urgence afin de ne pas risquer l’échec de votre projet. Procédez de la même manière pour le rangement des éléments démontés en les classant par date afin de les trouver plus facilement.

Ne pas connaître l’objectif à atteindre en achetant sa voiture

En consultant ce site, vous trouverez les types d’acquéreurs de véhicule de collection opérant dans trois mondes parallèles, mais avec des buts différents. Il s’agit du collectionneur dont l’objectif est de restaurer le véhicule conformément à l’original et de consacrer énormément de temps pour trouver les pièces d’origine neuves ou d’occasion. L’autre type de collectionneur est l’investisseur en quête de placement financier, son but est surtout de miser sur l’augmentation de la valeur marchande du véhicule au fil du temps. Enfin, il y a le passionné de mécaniques anciennes qui trouve du plaisir à ramener à la vie une épave sans tenir compte de l’origine des pièces. L’essentiel est de réaliser lui-même un maximum de travaux et d’en être fier au moment où le véhicule sera en mesure de fonctionner.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire

A découvrir…